ZAYNÊ AKYOL

D’origine kurde, mais née en Turquie, Zaynê Akyol a grandi au Québec et étudié à l’Université du Québec à Montréal en cinéma. Elle y réalise en 2009 un premier court métrage documentaire, Isminaz, qui remporte le Prix du jury au concours Racines de Radio-Canada. À la fin de ses études, elle reçoit le Prix du meilleur espoir documentaire. Suit pour elle en 2010 un moyen métrage documentaire, Iki bulut arasinda, Sous deux cielsqui est primé au Festival Vidéastes recherché(es) (Prix du jury et du public) et aux Rendez-vous du cinéma québécois (Prix Vox), avant d’entreprendre une tournée dans plusieurs festivals internationaux. L’exil, l’immigration et l’attente sont au cœur de ces premiers essais cinématographiques qui se déroulent entre le Québec et la Turquie.

Jonglant entre théorie et pratique, Zaynê termine également des études supérieures en communication, axant ses recherches sur les enjeux créatifs et relationnels en cinéma documentaire. En 2016, elle réalise Gulîstan, Terre de roses, une œuvre personnelle qui s’attache au quotidien des femmes qui luttent dans les rangs du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) contre le groupe armé État islamique (Daech).

Zaynê se consacre actuellement à la pré-production de son prochain documentaire, ROJEK, UN JOUR.